L’interview du site Pourquoi racheter un fonds de commerce ?

En savoir plus

Pourquoi acheter un fonds de commerce ?

Certaines entreprises nécessitent un investissement en matériel pour pouvoir fonctionner. C’est le cas par exemple des épiceries de village. Si vous souhaitez en créer une, il vous faudra investir dans du matériel professionnel de stockage et des denrées alimentaires. Dans ce cas précis, il peut être plus judicieux d’acheter le fonds de commerce d’une épicerie existante, ce qui coûtera moins cher en matériel et sera un gain de temps conséquent en installation.

Quand on rachète un fonds de commerce, on peut racheter les éléments incorporels et les éléments corporels.
Les éléments incorporels se composent de la clientèle, soit les personnes permettant à la société de tourner, du nom commercial, du droit au bail, des droits de propriétés industrielles, et toutes autres autorisations administratives.
Les éléments corporels sont constitués du matériel et des marchandises.

Attention, certains éléments ne sont pas inclus quand on rachète un fonds. C’est le cas des immeubles, des dettes et des créances, des contrats, de documents comptables (droit de consultation seulement), droit de terrasse (attention donc à renouveler la demande).

Comment racheter un fonds de commerce ?

Il existe des démarches bien précises permettant de racheter un fonds de commerce. Les suivre à la lettre préviendra toute mauvaise réalisation pouvant rompre la démarche.
La première chose à faire est de réaliser un diagnostic du fonds de commerce souhaité. Comme tout achat, il convient de déceler quels sont les facteurs de risque, pourquoi le fonds est en vente, etc.
Une fois le diagnostic posé et si tout est en ordre, on passe à l’évaluation du fonds et à sa négociation le cas échéant. L’évaluation sera faite en fonction de nombreux critères qui dépendent souvent du type de fonds envisagé. Pour certains, cela se fera en étudiant le chiffre d’affaires réalisé sur une année, d’autres préféreront étudier les bénéfices… Demander de l’aide à différents interlocuteurs peut être une bonne idée pour confronter les points de vue. Chacun ne calcule pas de la même façon la rentabilité. Ainsi, faire appel à un comptable, un banquier, une chambre consulaire est une très bonne idée car cela reste bien souvent gratuit dans le cadre d’une constitution d’entreprise. Après avoir déterminé un prix d’achat, la confrontation avec le vendeur et son prix demandé peut avoir lieu. Comme toute négociation, elle dépend du nombre d’acheteurs sur le marché, des attentes de chacun, etc… Si tout se déroule correctement, la négociation débouche sur une promesse de cession de fonds de commerce.

Partager cette interview !

Veuillez compléter ce formulaire afin que nous puissions vous recontacter !

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

URL de votre site

Votre message